Slovénie


Deutsch English Español Français Italiano Polski

Ana est une jeune femme slovène, qui a suivi un programme Erasmus à Dijon, France.
Dimanche des Rameaux à Ljubljana, capitale de la Slovénie, la communauté catholique se réunit dans les églises de la ville. Pour la communauté musulmane, cela fait 30 ans qu'elle demande la construction d'une mosquée, afin d'y pratiquer sa foi, mais en vain. Tina, membre des Jeunes Fédéralistes Européens, pense que nos craintes sont souvent ancrées dans des rumeurs à propos de choses que nous ne connaissons pas vraiment. Seule la rencontre personnelle peut permettre de se faire une opinion valable.
Ana se rend ensuite à Jesenice pour y rencontrer Faila Pasic Bisic, une jeune femme musulmane. Elle a été distinguée comme le visage de l'Année européenne de l'égalité des chances pour tous, et en 2010 , ambassadrice de l'Année de la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale.
«Je tiens à faire respecter la paix, l'amour. Je souhaite devenir la force active qui peut créer un monde plus pacifique et plus juste. Mais pour le faire, on doit commencer par soi-même ", conclut Faila.


Découvrez plus

Emploi, Affaires sociales et égalité des chances

Le 2007 Année européenne de l'égalité des chances pour tous cherché à rendre les gens dans l'Union européenne plus conscients de leurs droits à l'égalité de traitement et à une vie exempte de discrimination.

Faila Pasic Bisic

Faila est une infirmière musulmane, fille de parents bosniaques est née en Slovénie. Au cours des dix dernières années, elle a voyagé à travers le monde, pour promouvoir la tolérance et la compassion, la protection de l'environnement, la coexistence de toutes les religions, des cultures des nations. Elle est également l'initiatrice de nombreux projets d'aide humanitaire, ainsi que d'activités de promotion du dialogue interculturel. Elle a fait également du service volontaire en Bosnie, au Kosovo, en Afrique, dans les camps de réfugiés palestiniens. Elle a reçu la reconnaissance de diverses personnalités, en matière sociale et de soins de santé, ainsi que de personnalités politiques.
Elle a reçu le prix du meilleur bénévole en 2006, a été l'Humaniste de l'année 2007, Visage de l'année européenne de l'égalité des chances pour tous en 2007, et nominée pour la femme slovène de l'année 2008 et Jeune européenne en 2008.

“Aujourd'hui on ne parle que des musulmans qui sont liés à des histoires sensationnelles, à la violence - des choses que l'Europe ne peut pas digérer. On ne parle pas de la civilisation arabo-musulmane qui a considérablement influencé la civilisation occidentale. On ne parle pas de l'architecture arabe, de son art et de sa poésie. Pourquoi n'entendons-nous jamais parler de musulmans, qui sont très bien intégrés dans la société européenne? La même question est régulièrement posée: pourquoi certains musulmans sont bien intégrés et d'autres pas? L'intégration est un processus à double sens. Toutefois, le discours est souvent tenu dans une perspective à sens unique, il est normal d'attendre des musulmans qu'ils soient instantanément actifs sur le marché du travail, qu'ils apprennent la culture et la langue de la société. Mais on n'évoque pas la nécessité pour la majorité de la population, disons ici les "Européens", de se familiariser avec ces personnes, leur culture, et de se familiariser avec l'idée que ces personnes peuvent aussi donner la prospérité à un multi-religieux de l'Europe.”
Faila Pasic Bisic

Les commentaires sont fermés.